Le pédibus, alternative à la voiture pour les parents

Autrefois, symbole de liberté et d’autonomie, la voiture est aujourd’hui remise en question par de plus en plus de parents : impact environnemental, difficultés à stationner près des écoles…

Même le 1ER ministre Edouard Philippe recommande le pédibus dans le dernier rapport du Comité interministériel de la sécurité routière.

Mais qu’est-ce qu’un Pédibus ?

Le concept est apparu en 1992 en Australie et en France dans les années 2000. Il consiste à convoyer à pied des enfants sur le trajet domicile-école d’un même quartier  encadrés par des parents. Ceux-ci,  à tour de rôle, ayant revêtu un gilet rétro-réfléchissant accompagnent les enfants selon des plannings (horaires et lieux de ramassages) bien précis établis à l’avance . La plupart du temps, les lignes ne dépassent pas un kilomètre.

Ce type de projet est souvent à l’initiative des associations de parents d’élèves, en concertation avec les élus de la commune et l’équipe enseignante de l’établissement.

 

Pourquoi organiser un pédibus ?

8 et 20 trajets par semaine sont réalisés par les familles entre son domicile et l’école pour accompagner les enfants. Le pédibus permet donc de faire gagner du temps aux parents et de responsabiliser les enfants sur le trajet de l’école.

 

Les atouts du pédibus

  • Un parcours sous surveillance dans de bonnes conditions de sécurité pour les enfants
  • Un moment privilégié d’apprentissage de la rue qui responsabilise les enfants
  • Un moyen de favoriser l‘éco-mobilité : moins de trajets en voiture, c’est moins de pollution et moins d’embouteillages autour de l’école
  • Un moment d’activité physique indispensable pour tous, petits et grands
  • Un moyen de renforcer les liens de voisinage, en mutualisant vos déplacements vers l’école.

 

Comment organiser une ligne pédibus

 

Les freins du pédibus : Le pédibus peine à convaincre

La réussite d’une mise en place d’une ligne dépend entièrement de la volonté des parents bénévoles. Malheureusement, dans bien des cas, ces lignes n’excédent pas 2 ans du fait de l’implication et de la disponibilité des parents s’érodant avec le temps et se situent essentiellement dans des quartiers favorisés.

ex de pédibus en Nouvelle Aquitaine : réseau milles pattes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *