Et vous, quelle est votre place à table ?

J'accompagne votre enfant : signification place à table

Votre place à table a une signification

Les vacances de Noël se sont terminées et avec elles, les repas gargantuesques auxquels nous avons agréablement participés. Mais savez-vous que votre place assise est source de symbolisme ? qu’il n’y a pas de hasard ? Si, si…Je suis on ne peut plus sérieuse…des sociologues se sont penchés sur la question.

Vous d’abord…occupez-vous systématiquement la même place ? ou vous n’en avez jamais une d’affectée ou réfléchissez vous en permanence à l’endroit stratégique pour vous placer ?

 

Le « power seat »

Les sociologues appellent cela le « power seat » : Des postes clés du point de vue de ceux qui les occupent, c’est la place stratégique entre vous et le groupe, que ce soit en famille, à l’école ou dans le milieu professionnel. Un manager  écrit « j’ai pris conscience de l’influence de la disposition spatiale, de la place de chacun, sur les jeux de communication, par exemple lors des discussions de groupe. Le fait de s’asseoir à une certaine place autour de la table de réunion semble déterminer en partie le style des interactions qu’a un individu, compte tenu de son statut social réel ou supposé, avec son voisin de droite, son voisin de gauche, son vis-à-vis … »

La place à table codifierait donc non seulement notre positionnement par rapport aux autres mais elle développerait aussi  notre sentiment d’appartenance au groupe et ce dès notre plus jeune âge. D’ailleurs,  ce sont souvent les enfants qui se chargent de faire respecter ces emplacements définis au préalable par les parents et prennent à cœur ce rôle de gendarme. Ne les avez-vous jamais entendus crier « c’est ma place ! » ou « je veux être à côté de maman », du « cousin » !. Les enfants ont besoin de cadre et il est structurant et rassurant pour eux d’avoir toujours la même place. Cela les aide à marquer leur territoire. Cela fait partie des rituels familiaux. Les conversations autour de la table sont une porte d’accès au dialogue familial, aux pensées, idées et émotions exprimées au sein de la famille mais cette stratégie évolue avec les différents cycles de vie. Par exemple, l’aîné voudra être en face de son père pour ne rater aucune information importante quand au petit dernier, il voudra se positionner comme le préféré et se mettra donc à côté de maman…

A l’inverse, il y a des familles qui  privilégient à ce que tous soient assurés d’avoir une place grâce aux places aléatoires et non pas que chacun ait sa place. L’intention est portée alors sur la souplesse du cadre et les relations informelles entre ses membres. Et puis il y a ceux pour qui décider de sa place à table est un acte stratégique, qui s’adapte donc en fonction des circonstances : quelle est la place la plus proche de la cuisine, la plus confortable, celle où l’on ne se lèvera pas par exemple.

Mais il y a une évidence que les enfants nous font bien remarquer, c’est la chaise attribuée en bout de table… ils ne veulent jamais s’y installer et pour cause… plus on s’approche du bout de table, moins on a d’influence sur le groupe !… C’est la place du rebut… ce n’est pas pour rien si dans les règles de bienséance, cette position est réservée aux gens qu’on ne veut pas honorer particulièrement.

La sélection des sièges permet donc de mieux comprendre les enjeux familiaux , les rivalités, les alliances…

Veillez donc particulièrement à votre plan de table ! et pour éviter les conflits, misez sur la table ronde (ronde évoque la table des chevaliers de la légende arthurienne, elle  implique qu’il n’y a pas de place privilégiée. Par conséquent, les participants sont tous égaux, sans préséance pour l’un ou pour l’autre, dans un esprit de fraternité.)

À bon entendeur…

 

http://www.nospetitsmangeurs.org/comportements-des-enfants-a-table/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *